• Vivre hier au présent pour mon père

    Mon père était un homme extraordinaire.

    Poésie pour Papa dédiée à Maman, Sylvie ma petite soeur, Noël et Patrice, mes frères.

    Décès de papa le 22 mai 1984 il avait 64 ans

    Vivre hier au présent pour mon père

    Vivre hier au présent,

    De la fée on veut la baguette
    pour te sortir de ta cachette,
    te retrouver à nos côtés
    comme au temps des belles années,
    faire quelques pas dans ta lumière,
    balayer du bras les poussières
    qui voudraient te mettre dans l'ombre,
                      on veut t'arracher des nuits sombres,                  
    te retrouver dans les forêts
    bordées de pins et de palmiers,
    on veut qu'à nouveau les cailloux
    n'aient plus aucun secret pour nous,
    que tu nous apprennes ces vies
    qui filent sans faire de bruit,
    on veut que tes éclats de rire
    jaillissent sans jamais faiblir,
    et qu'ils raisonnent sur les flots,
    on veut te revoir fendre l'eau
    et nager dans la grande bleue,
    où les abîmes rendent heureux,
    caresser les poissons dorés
    entre les algues se balancer,
    chahuter le nez des murènes
    qui s'amourachent de sirènes,
    embrasser jojo le mérou
    en battant des bras à genou,
    on veut jouer entre tes palmes
    qui nous rassurent et qui nous calment,
    et revoir ton chien s'ébrouer
    dans les chemins, sur les rochers
    on veut vivre hier au présent
    comme chaque jour de ton vivant.

    On veut se rappeler toujours
    que ta présence à contre-jour
    nous oblige à cligner des yeux,
    à te chercher pour te voir mieux.
    Pour ne pas perdre ton visage
    on remémore des images,
    quand ton interminable absence
    nous laisse tristes et sans défense.

    Catherine Pallois - Marthe des Monts 
    C'était hier Tous Droits Réservés - 05/12


    Lorsque nous allions à la campagne ou à la mer le dimanche en balade, nous marchions et mon père cherchait toujours de gros cailloux, alors il se baissait mes frères et moi-même mimions ses gestes... nous nous baissions également et il disait... un deux, trois.. et il soulevait la pierre et nous regardions avec beaucoup d'attention une foule d'insectes de toutes sortes partir dans tous les sens, le but c'était de nous faire découvrir que la vie était parfois bien cachée et qu'il fallait beaucoup de curiosité pour aller la trouver dans des endroits parfois improbables. La seule personne que j'ai connue qui avait la même manie que mon père, était mon ex beau-frère Max un jour en promenade je le vis faire tout naturellement ce geste devant Sabine ma fille et Slimane son fils aîné... je m'en souviens encore et ce fut moi ce jour-là qui fut bouleversée de retrouver le geste coutumier de mon père.

    Mariage de Maman et de Papa

    Vivre hier au présent pour mon père

     

    Tempête

     

    Si vous aimez cet artile, partagez-le sur Facebook : partagez merci
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :