• Si on veut transmettre quelque chose dans cette vie, c'est par la présence bien plus que par la langue et par la parole. La parole doit venir à certains moments, mais ce qui instruit et ce qui donne, c'est la présence. C'est elle qui est silencieusement agissante.
    Christian Bobin Dans La grâce de solitude de Marie de Solemne

    L'ombre,

    C'était un jour d'automne où le chemin pâteux
    alourdissait vos pas, où le frémissement
    des eaux jaunes du lac vous troublait fortement.
    Une ombre à vos côtés vous effrayait un peu

    et voilà que soudain comme une ensorcelée
    vous glissiez sur la berge dans un état second
    et regardiez les ondes nébuleuses sans fond
    croyant y reconnaître des choses du passé.

    C'était un jour désert où la terre imbibée
    dégobillait d'ivresse en trop pleins écumeux
    et moutonnait crasseuse juste devant vos yeux.
    Quand vous faisiez l'effort de ne pas trop glisser,

    voilà qu'on vous tirait, qu'on vous prenait la main,
    qu'on vous entraînait fort au plus loin du rivage,
    votre peur fut telle d'inventer un visage
    qu'ainsi vous vous figiez sans rien comprendre à rien,

    puis l'illusion aidant vous cédiez lentement
    à l'attrait envoûtant  d'une curieuse voix :
    - flânons sous les grands arbres personne ne nous verra.
    Il faut aimer l'automne ! vous le pensiez vraiment.

    Catherine Pallois - Marthe des Monts C'était hier Tous Droits Réservés

     

    L'ombre

    La belle dame sans merci de James Tissot 1877

    James Tissot, pseudonyme de Jacques-Joseph Tissot, né à Nantes le 15 octobre 1836 et mort à Chenecey-Buillon le 8 août 1902, est un peintre et graveur français qui a passé une partie de sa vie en Angleterre où il était apprécié comme peintre de la haute société de l'époque victorienne.James Tissot (1836-1906)

    Première Impression - une oeuvre d'André Gagnon

    Je n'aurais pu trouver un morceau plus joli pour écrire ces vers.

    L'amitié ne rend pas le malheur plus léger, mais en se faisant présence et dévouement, elle permet d'en partager le poids, et ouvre les portes de l'apaisement.
    Tahar Ben Jelloun dans Éloge de l'amitié

    Tempête

    Si vous aimez cet article, partagez-le sur Facebook : partagez merci
    Pin It

    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique