• Nymphéas Noirs de Michel Bussi

    NYMPHEAS NOIRS DE MICHEL BUSSI

    Numphéas Noirs de Michel Bussy   

    Ici édité chez Pocket  au prix de 7,90 euros à La Haye (50) 493 pages. Nymphéas noirs est un roman de Michel Bussi, publié le 20 janvier 2011. Il appartient à la catégorie Polars et Suspense. Source Wikipedia. Il est le cinquième roman de l'auteur mais le premier publié aux éditions Presses de la Cité. Il est le polar français le plus primé en 2011 avec cinq prix littéraires.

    BIOGRAPHIE

    Professeur de géographie à l’université de Rouen Michel Bussi est devenu le second auteur français le plus lu semble-t-il et l'auteur français le mieux placé pour les romans policiers. Ses ouvrages sont traduits en 34 langues et les droits de ses romans ont été vendus pour le cinéma et la télévision.

    Nymphéas Noirs de Michel BussiNymphéas Noirs de Michel Bussi

    Ce roman m'a fait voyager et m'a charmé beaucoup et c'est ce que je demande d'abord à un auteur dans ce cas précis hormis l'énigme il y a l'histoire de cette petite fille solitaire et douée pour la peinture et il y a deux rencontres amoureuses l'une est magnifiquement décrite mais cet amour passionnel va nous faire découvrir aussi une autre sorte d'amour exclusif celui-là et mortel aussi mais c'est vrai que comme l'histoire le souligne : Il n'y a pas d'amours heureux -citation d'Aragon bien sûr rappelée plusieurs fois dans le livre.

    Page 62 Le trouble est toujours si joliment décrit ... Ses pommettes de porcelaine se teintent d'un rose de fleurs sauvages, marbré de taches de rousseur. Ses yeux lilas inondent la pièces.

    Les jolis mots : Yeux nymphéas, sont répétés plusieurs fois et je trouve et j'imagine que c'est vraiment joli ça des yeux nymphéas.

     Page 67 et à chaque rencontre les mots choisis sont très beaux ... Lorsque l'institutrice se penche et se tourne un peu de profil, le rayon de soleil par la fenêtre se reflète sur le papier blanc et éclaire son visage, dans une pose de liseuse baignée d'un halo de lumière suggérant. Fragonard, Degas, Vermeer. L'espace d'un instant, une étrange impression effleure Sérénac... S.D se redresse avec élégance, ses lèvres de craie s'ouvrent doucement et libèrent un souffle invisible qui disperse en poussière les ridicules suspicions du policier...

    Nymphéas Noirs de Michel BussiNymphéas Noirs de Michel Bussi

    Nymphéas noirs a reçu de nombreuses récompenses à la suite de sa parution. C'est le roman policier français le plus primé en 20114.

    2011 : prix des lecteurs du festival Polar de Cognac

    2011 : prix du polar méditerranéen (festival de Villeneuve-lez-Avignon)

    2011 : prix Michel-Lebrun de la 25e heure du Mans

    2011 : Grand prix Gustave Flaubert de la Société des écrivains normands

    2011 : prix des lecteurs du Sang d'encre de la ville de Vienne (« gouttes de Sang d'encre »)

    2011 : Finaliste du prix mystère de la critique (3e), du prix du polar francophone de Montigny-lès-Cormeilles (2e), du prix marseillais du polar, du prix Polar de Cognac, du prix du roman populaire d'Elven, du prix Plume-Libre, du prix plume de Cristal du festival policier de Liège.

    2014 : prix "critiques-libres.com" (site de littérature en ligne-14 000 membres)

    2015 : Prix Domitys (prix des maisons de retraite)

    Nymphéas Noirs de Michel BussiNymphéas Noirs de Michel Bussi

    RESUME DU LIVRE AU VERSO : Le jour paraît sur Giverny.

    Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes... Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l'une, les yeux couleur nymphéa, rêve d'amour et d'évasion ; l'autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au coeur d'un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé...

    Nymphéas Noirs de Michel BussiNymphéas Noirs de Michel Bussi

    Je l'ai noté dans ma page de news de lundi 12 mars 2018, je viens de terminer cette nuit " Numphéas noirs " il faut vraiment être très concentré pour comprendre cette énigme littéraire complexe et j'ai failli me perdre en lisant page 418 en haut à gauche : Paul n'écoute plus les délires de Vincent. Il est concentré sur le couteau que Paul brandit... ERREUR si j'ose dire.. ça n'est pas Paul qui brandit le couteau mais bien Vincent !!! attention à bien lire tout le déroulement page après page sinon vous êtes perdus. 

     Lorsque j'ai commencé ce livre je me suis située tout de suite. Je connais bien la ville de Vernon (située rive gauche de la seine) lorsqu'on se place par exemple devant le grand hôpital on voit en face donc (rive droite) les collines de Vernonnet dont le vallon est arrosé par l'Epte qui se jette dans la Seine, vallon où sont construites de très belles propriétés. La rive droite c'est le côté des résidences secondaires comme le disaient les Vernonnais (pour ce qui me concerne de l'avoir entendu dire, il y a au moins une quarantaine d'années). Le village de Giverny qui donc se situe rive droite était à l'époque où je l'ai connu pas vraiment aménagé pour recevoir et honorer le flot de touristes qui visite aujourd'hui la maison de Monet et ses jardins fleuris merveilleux, l'endroit est superbe et mondialement connu de nos jours et Claude Monet peintre génial et fondateur de l'impressionnisme y est présenté et représenté partout.

    En tant que lectrice j'aurais préféré que l'auteur nous présente son incroyable histoire en roman d'atmosphère mais c'est un polar et son énigme est compliquée, elle se dénoue dans les dernières pages et elle est très étonnante je ne l'ai pas vue venir. C'est un roman très bien écrit et bien ficelé qui a été primé 5 fois preuve s'il en est besoin de son succès. L'Auteur dit lui-même qu'il aurait pu situer son histoire dans un autre village où un autre peintre serait né ou aurait habité.. bien sûr, sauf que Claude Monet est mort en 1926 et que ça n'est pas si vieux, sauf qu'à Giverny on a l'impression que notre imagination travaille dur, dès qu'on arrive là-bas il y a une telle atmosphère qu'on prend plaisir à s'installer et à simplement regarder, admirer.  

    J'ai retenu juste deux trois phrases à partager, pas de doute il faut tout lire.

    Page 21 : C'est vrai, à 6 heures du matin, le site fait encore illusion. J'observe devant moi un horizon vierge fait de champs de blé, de maïs, de coquelicots. Mais je ne vais pas vous mentir. La prairie de Monet, en réalité, désormais, presque toute la journée, c'est un parking. Quatre parkings même, pour être précise, qui s'étalent autour d'une tige de bitume comme un nénuphar d'asphalte... La campagne de Monet, aujourd'hui, c'est un décor d'hypermarché !

    Page 91 : Le génie t'éloigne de ceux que tu aimes, et rend jaloux les autres... 

    Page 134 : Qui aurait bien pu croire que je deviendrais cela : une mégère qui passe sa vie derrière des carreaux gris, espionnant les voisines, les inconnus, les touristes ? La concierge du village. Un hérisson, sans élégance. C'est ainsi... (perso j'ai tiqué tout de suite en repensant à ce livre magnifique à lire : l'élégance du hérisson de Muriel Barbery).

    Merci Michèle (MamieRousse) de m'avoir conseillé cet ouvrage.

    Page 238 ... Regardez ce parc, inspecteur, les roses, les serres, le bassin. Je vais vous révéler un autre secret. Giverny est un piège ! Un merveilleux décor, c'est certain. Qui pourrait rêver de vivre ailleurs ? Un si joli village. Mais je vais vous avouer : le décor est figé. Pétrifié. Interdiction de décorer autrement la moindre maison, de repeindre un mur, de cueillir la moindre fleur. Dix lois l'interdisent. Nous vivons dans un tableau, ici. Nous sommes emmurés ! On croit qu'on est au centre du monde, qu'on vaut le déplacement, comme on dit. Mais c'est le paysage, le décor, qui finit par vous dégouliner dessus. Une sorte de vernis qui vous colle au décor. Un vernis quotidien de résignation. De renoncement...

    Nymphéas Noirs de Michel BussiNymphéas Noirs de Michel Bussi

    Je suis ravie de la lecture des

    Nymphéas Noirs de Michel Bussi

    Numphéas Noirs de Michel Bussy

    Quelques vidéos mais elles sont très nombreuses sur youtube vous avez le choix

     

    Numphéas Noirs de Michel Bussy

     

    A la fin du XIXème siècle, Monet inaugura un nouveau mouvement dans la peinture : l’impressionnisme. Cette approche, consacrée à saisir la lumière naturelle, reçut au départ de vives critiques. Quelques années plus tard, elles se transformèrent en louanges et encensements.

    Numphéas Noirs de Michel Bussy

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    5
    Miriam Peters Rouyer
    Mardi 13 Mars à 11:25

    Bonjour Catherine,

     

    Comme je te l'ai écrit il y a quelques jours, j'ai adoré et dévoré "Nymphéas Noirs".

    Je voulais juste vous dire que j'ai téléchargé sur mon ordinateur "AdBlock".

    Du coup tous les pubs sont bloqués sur mon PC, je regarde donc tous vos blogs sans être dérangée par les publicités, elles sont bloquées ! Quel bonheur !

    Peut-être ça peut vous intéresser, donc je partage cet idée avec vous.

    Voici le lien  https://chrome.google.com/webstore/detail/adblock/gighmmpiobklfepjocnamgkkbiglidom?hl=fr

    Bien amicalement,

    Miriam Peters Rouyer

      • Mercredi 14 Mars à 10:39

        Miriam merci infiniment... ça marche pour moi !

      • Mardi 13 Mars à 12:08

        olala merci beaucoup Miriam je vais m'y mettre et inviter mes amies à s'y mettre aussi parce que là vraiment c'est trop bien trop dérangeant. Je ne m'étonne pas que tu aies aimé ce roman qui invite à la méditation de la peinture bien sûr si l'on met de côté le polar que beaucoup ont adoré, moi ça n'est pas mon truc, je suis plutôt du genre roman d'atmosphère et notre auteur flirt avec ce genre-là il devrait s'y mettre carrément, il y gagnerait mais ça ne doit pas être son "truc". Merci Merci pour ton intervention ici. Bonne continuation et n'hésite-pas à m'envoyer des news avec tes toiles que je partage toujours avec plaisir. Amitié.

    4
    Mardi 13 Mars à 10:29

    oui Mousse lorsque je me mets hors administration et que je vois toute cette pub qui prend parfois toute une moitié de page-blog ça me rend malade c'est affreux et terriblement derangeant mais on est obligés de faire avec, quelle plaie ! bonne journée Mousse merci pour ton message, à demain chez toi.

    3
    Mardi 13 Mars à 10:16

    Bonjour chère Babou,

    Comme tu le sais, j’ai eu un gros coup de coeur pour ce bouquin.

    En plus cela se passe à Giverny, où a vécu Monet, je dois aller voir sa maison et son jardin, c’est superbe.

    Il  a  eu le prix de Villeneuve-lès-Avignon aussi. C'est un bouquin vraiment bien, fluide et qui est tout public. Ce qui a sans doute contribué à son succès.

    Merci pour cette très bonne chronique

    Ekla cela devient pénible avec les pubs, elles sont très agressives !

    Bonne journée, mes amitiés et bisous

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :