• Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper LEE

    Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper LEE

    du 5 au 31 janvier 2017

    Edité ici chez Le Livre de Poche à 6,60 euros.

    Je remercie infiniment mon amie Michèle de m'avoir conseillé ce bel ouvrage après l'avoir lu elle-même grâce aux recommandations de la Mamie de son petit Marin. Ce livre exceptionnel est un message universel et intemporel (ce sont les termes très souvent employés par nombre de lecteurs et je suis tout à fait d'accord avec eux) l'histoire se situe vers les années 1930 à 1935 donc bien longtemps après l'adoption du treizième amendement à la Constitution des États-Unis qui devait normalement prendre effet le 18 décembre 1865. « Ni esclavage, ni aucune forme de servitude involontaire ne pourront exister aux États-Unis, ni en aucun lieu soumis à leur juridiction ». Mais les Hommes sont ce qu'ils sont et il faut des années sinon des siècles pour détricoter une manière de vie, une culture, presque une tradition car pour les Blancs se servir des Noirs était une chose normale et les Noirs longtemps ont subit l'asservissement.. on retrouve ce sentiment dans le livre sauf qu'un homme a décidé de changer d'optique et d'éduquer ses enfants de sorte qu'ils respectent et écoutent l'autre. 

    Nous sommes en Alabama à l'époque de la Grande Dépression (crise économique des années 30) et grâce à Scout, une fillette pétillante et heureuse de 6 ans nous évoluons dans la petite ville de Maycomb au fil de ses journées en compagnie de son frère Jem et de son grand ami Dill, Une dame noire Calpurnia est à leur service puis vient s'ajouter à ce trio Tatie Alexandra la soeur d'Atticus. Nous réalisons combien le mode de vie des Blancs et des Noirs pouvait-être encore si différent et que les droits de l'homme Noir y étaient bafoués peut-être oserais-je dire par habitude. L'esclavage aux États-Unis (1619-1865) commence peu après l'installation des premiers colons britanniques en Virginie et se termine avec cette incroyable adoption du XIIIe amendement. Le père de Scout et Jem, Atticus est un avocat qui va être nommé d'office pour défendre un homme Noir accusé d'avoir violé une femme Blanche. Atticus est intègre, bon et juste mais les Hommes à ce moment-là, à cet endroit-là le seront-ils ? Il élève seul ses enfants dans la droiture et le respect de l'autre il leur inculque le respect, l’amour, le vivre ensemble dans la paix et dans la tolérance réciproque. 

    Ah juste une précision, notre petite Scout utilise parfois le mot " Nègre " tout à fait naturellement et je tiens à préciser que ce mot-là ne fait pas partie de mon vocabulaire.. il m'a été interdit dès mon plus jeune âge à la maison. On devait dire " homme de couleur " ainsi, Articus l'avait-il conseillé à ses enfants. 

    LES EXTRAITS RETENUS ENTRE AUTRES PHRASES MAGNIFIQUES

    page 52/53 ... Atticus : - D'abord, Scout, un petit truc pour que tout se passe mieux entre les autres, quels qu'ils soient, et toi : tu ne comprendras jamais aucune personne tant que tu n'envisageras pas la situation de son point de vue... - Pardon ? - ... tant que tu ne te glisseras pas dans sa peau et que tu n'essaieras pas de te mettre à sa place.

    page 122/123 - ... Pourquoi Cecil a-t-il dit que tu défendais les nègres ? On aurait cru que tu faisais quelque chose d'illégal. Atticus poussa un soupir. - C'est simplement que je défends un Noir du nom de... Il habite ce petit quartier qui se trouve au-delà de la décharge publique. Il fait partie de l'église de Calpurnia et elle connaît bien sa famille. Elle dit que ce sont des gens honnêtes.... - Si tu ne devrais pas le défendre, pourquoi le fais-tu quand même ? - Pour plusieurs raisons, dit Atticus. La principale étant que si je ne le faisais pas je ne pourrais plus marcher la tête droite, ni représenter ce comté à la Chambre des représentants, ni même vous interdire quoi que ce soit à Jem ou à toi.... Parce que je ne pourrais plus vous demander de faire attention à ce que je vous dis. Vois-tu, Scout, il se présente au moins une fois dans la vie d'un avocat une affaire qui le touche personnellement. Je crois que mon tour vient d'arriver. Tu entendras peut-être de vilaines remarques dessus, à l'école, mais je te demande une faveur : garde la tête haute et ne te sers pas de tes poings. Quoi que l'on te dise, ne te laisse pas emporter. Pour une fois, tâche de te battre avec ta tête... elle est bonne, même si elle est un peu dure. ...

    page 246 ... Ce ne sont pas des oeillères ! il avait l'intention de te tuer la nuit dernière quand il est arrivé. - Il aurait peut-être pu me faire un mauvais parti, admit Atticus, mais, mon garçon, tu comprendras un peu mieux les gens quand tu seras plus grand. Une foule, quelle qu'elle soit, est toujours composée de gens, Mr... faisait partie de cette foule la nuit dernière, mais il était toujours un homme. Toute foule, dans n'importe quelle petite ville du Sud, est composée de gens que tu connais... Ce n'est pas à leur honneur, non ? - Bien sûr que non. - Et, vois-tu, il a suffi d'une enfant de huit ans pour les ramener à la raison. Ce qui prouve qu'on peut arrêter une bande de bêtes sauvages, tout simplement parce qu'ils restent des êtres humains....

    page 317 - extrait ... - Encore un mot, messieurs les jurés, et j'en aurai terminé. Thomas Jefferson a dit un jour que tous les hommes naissaient égaux, phrase dont les Yankees et la dame de la Présidence à Washington aiment à nous rebattre les oreilles. Certaines personnes ont tendance, en cet an de grâce 1935, à utiliser cette phrase en la sortant de son contexte pour satisfaire tout le monde. L'exemple le plus ridicule que je connaisse est que les gens qui dirigent le système scolaire encouragent de la même façon les idiots et les paresseux d'une part et ceux qui travaillent de l'autre. Puisque tous les hommes sont nés égaux, vous diront gravement les enseignants, les enfants qui ne suivent pas souffrent d'un terrible sentiment d'infériorité. Nous savons que tous les hommes ne naissent pas égaux au sens où certains voudraient nous le faire croire - certains sont plus intelligents que d'autres, certains ont plus de chances parce qu'ils sont nés ainsi, certains hommes gagnent plus d'argent que d'autres, certaines femmes font de meilleurs gâteaux que d'autres, certains sont plus doués que la moyenne. " Mais ce pays met en application l'idée que tous les hommes naissent égaux dans une institution humaine qui fait du pauvre l'égal d'un Rockefeller, du crétin l'égal d'un Einstein, et de l'ignorant l'égal de n'importe quel directeur de lycée " ...

    page 342 ... L'autre soir devant la prison. Si cette troupe s'est retirée, ce n'est pas parce qu'il s'agissait d'hommes raisonnables, mais parce que nous étions là. Il y a quelque chose dans notre monde qui fait perdre la tête aux hommes. Ils ne pourraient pas être justes s'ils essayaient. Dans nos tribunaux, quand c'est la parole d'un homme blanc contre celle d'un Noir, c'est toujours le Blanc qui gagne. C'est affreux à dire mais c'est comme ça. - Cela ne rend pas les choses plus justes, dit Jem imperturbablement. Il cognait doucement son poing contre son genou : - On peut pas condamner un homme sur ce genre de témoignage. C'est pas possible ! - C'est pourtant ce qu'ils ont fait. Plus tu grandiras, plus tu verras de choses dans ce genre. Une salle d'audience est le seul endroit où un homme a le droit à un traitement équitable, de quelque couleur de l'ar-en-ciel que soit sa peau, mais les gens trouvent le moyen d'apporter leurs préjugés dans le bos du jury. En grandissant, tu verras des Blancs tromper des Noirs tous les jours de ta vie, alors n'oublie pas ce que je vais te dire :  lorsqu'un homme blanc se comporte ainsi avec un Noir, quelles que soient son nom, ses origines et sa fortune, cet homme blanc est une ordure....

    Ce livre est à lire absolument, je le conseille très vivement aux jeunes adolescents et à leurs parents. Je suis heureuse de constater combien depuis le début du XIX ème siècle nous avons progressé au niveau du racisme (au moins chez nous mais en Américaine heureusement aussi peut-être pas partout mais..) au niveau du rejet de celui qui n'est pas comme nous, nous avons encore beaucoup de travail à faire sur nous-même.

    du 5 au 31 janvier 2017 

    J'aurais dû lire ce livre depuis longtemps. Je me souviens avoir été particulièrement touchée à 17 ans par l'assassinat de Martin Luther King le 4 avril 1968 à Memphis. La mort de cet homme noir exceptionnel, de ce pasteur baptiste afro-américain,, apôtre de la non-violence a soulevé une immense émotion dans le monde entier alors que des émeutes secouaient les ghettos des grandes villes américaines, oui je m'en souviens d'ailleurs à cette époque les jeunes de ma générations prêchaient tous pour la paix, contre la pauvreté et la discrimination raciale. Il a marqué ces années en France alors en Amérique..

    Un résumé ? j'ai trouvé celui-ci épatant sur youtube

    POUR ANA EXTRAIT DU FILM EN ESPAGNOLE... Merci de votre message, heureuse que vous ayiez aimé beaucoup de livre et ce film.

    " Matar a un ruiseñor "

     

    Tempête

    Si vous aimez cet article, partagez-le sur Facebook : partagez merci

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    3
    ana
    Vendredi 20 Janvier à 19:58

    Bonjour encore!  J`ai oublié de vous dire que, a mon avis, pour le film, il n`y avait pas sur terre un autre acteur qui pouvait jouer le role de Atticus comme Gregory Peck l`ai fait. 

    Il a été formidable!  J`ai le film chez moi et grace a vous j´ai envie de le voir un fois encore.   Je crois que ce weekend serait-il de cimema à la maison.  yes

    Saludos,   Ana

     

      • Dimanche 22 Janvier à 12:46

        récupérer la confiance en l'être humain.. c'est vraiment ce que nous voudrions ici en France tant nous avons lors de ce quinquennat de François Hollande président été déçus.. je suis ravie que nous nous retrouvions ainsi dans de belles lectures qui nous passionnent toutes les deux.. Mon amie Michèle n'est pas loin... elle se passionne aussi et comme pour vous je suis ses conseils. A très bientôt ma chère Ana écrivez quand vous le souhaitez je vous lis toujours avec grand plaisir.

    2
    ana
    Vendredi 20 Janvier à 19:23

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Merci mille chère Babou!
    Le livre de Harper Lee (l'amie de Truman Capote qu'il n'a pas su apprécier) a été pour moi, l'un des meilleurs que j´ai jamais lu. 
     
    Un homme seul (Atticus Finch), envers et contre tous, il apprend ses enfants à grandir avec l'intégrité et, au même temps, il nous donne tous, une leçon ou plutôt une chaire d'humanité.
     
    Atticus Finch, Scout, Jem, Boo Radley son personajes inolvidables!
     
    Maintenant que notre Monde semble aller en arrière, avec tant des périls partout et même un président des États Unis (depuis aujourd'hui ) qui , on pense qu'il veut encourager  la suprématie blanche, il faut lire des livres comme "Ne tirez pas sur l`oisseau moqueur" pour récupérer la confiance en l'être humain ou plutôt, en la race humaine, qu`il n´y a qu`un seule. 
     
    Merci encore chère Babou, votre blog est un belle oasis en ce monde fou.
     
    Un abrazo muy fuerte querida amiga,   Ana
     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :