• Ne regardons pas le voleur...

    Ne regardons pas le voleur qui passe

    Ne regardons pas le voleur...

    Ne regardons pas le voleur qui passe de Isabelle KAUFFMANN Edité chez Flammarion

    Là on entre dans le domaine du fantastique !

    Prix Marie-Claire du futur écrivain 2006

    Citation d'Isabelle Kauffmann " il existe des failles cachées en chacun de nous "

    Je me suis procuré cet ouvrage à sa sortie en librairie mais j'ai eu la chance de rencontrer Isabelle sur la Côte des Isles dans le village des Pieux. Il y avait ici beaucoup d'auteurs qui dédicaçaient leurs ouvrages. Après qu'Isabelle Kauffmann m'ait confiée quelques indices sur le côté surprenant de son histoire je prenais congé de cet dame fort sympathique et me penchais de retour chez moi, sur ma nouvelle acquisition... mais... impossible de me concentrer ! impossible d'imaginer ! j'ai baissé les bras car l'histoire me paraissait si compliquée que je n'arrivais pas à y entrer. Je l'ai proposé à une amie... pour voir sa réaction, elle fut satisfaite de sa lecture sans rien me dévoiler. Je me suis replongée, il y a peu de temps dans cette histoire étonnante et je me suis accrochée... en fait après lecture, je le trouve déroutant et surtout mais alors surtout excellent.

    Diane est une scientifique, une cartésienne, elle a un voisin particulièrement séduisant mais très intriguant, son comportement est irrationnel aussi va-t-elle provoquer leur rencontre.

    Page 17 :  "...Je ne savais pas comment l'aborder. Il était difficile de prévoir ses réactions. Surtout, je désirais me protéger de lui..."

    Dès le début du livre, dès le petit mot de Lose, on pénètre un univers particulièrement inquiétant.

    Page 32 :  "... Toute ma raison m'ordonnait de m'écarter de lui, de poursuivre cette observation scientifique, sans affectivité aucune, la tête froide. Je savais qu'il fallait redoubler de prudence et je pressentais même que ma vie était en danger ... "

    Diane soupçonne Lose d'être doté d'un don affolant et dangereux, dangereux pour quiconque croisera son chemin, son attention, donc dangereux pour elle mais sans doute aussi pour lui car à force d'"absorber" il va forcément saturer...

    Page 96 : ... " Tout le long du trajet, je restai contre lui pour le soutenir, mais en même temps retrouver la chaleur, l'odeur, le souffle, la présence sensuelle de cet homme impalpable qui traversait la vie des autres dans une réalité discrètement parallèle "...

    Une histoire d'amour entre Diane et Lose, oui mais tellement folle ! Lose est un chasseur de vies, Diane aime son chasseur...
    Elle veut le comprendre et elle va, armée de ses connaissances psychologiques et scientifiques le dépecer mentalement tout en se protégeant de lui, en le pistant, en décortiquant son esprit, en analysant ses attitudes, ses réactions, ses conversations, ses expressions. Va-t-elle tomber ou pas, par amour, sous son emprise démentielle ?

    Ils vont vivre "travailler" ensemble, mettre à plat l'expérience de leurs propres analyses en toute complicité finalement...
    Elle voudra comprendre pour Zora "... deux soeurs en phase parfaite... " pour Lise également. Elle voudra lire ce que Lose a écrit...  elle voudra encore et toujours le connaître mieux, le démasquer, c'est un amour passionné mais désespérant.

    Page 175 : ... " Le silence s'étirait. Nous entendions les paroles de l'autre cheminer dans nos pensées. Il était terrible de constater que malgré la passion qui nous avait unis, chacun avait peur de l'autre et restait sur la défensive, redoutant à tout moment une trahison. Moi comme lui. "...

    Combien de fois ai-je relu certaines pages ? je ne saurais même pas le dire mais pour bien s'imprégner de cette atmosphère fantasmagorique il ne faut perdre aucun mot il faut comprendre absolument le sens de toutes les phrases qui, je vous l'assure ne coule pas de source.

    L'auteur, la narratrice nous titille les neurones, nous dépiote le mental avec jubilation et à grands coups d'expressions techniques. C'est une aventure incroyable, un livre difficile à lire mais dont le sujet est fascinant et inimaginable de plus il est écrit divinement bien. Il m'arrive parfois de croiser le regard d'une personne et d'imaginer Lose... alors ! Je pense qu'un livre qui marque l'esprit est forcément un bon livre.

    Je terminerai par, page 9 " Il faut aller au-devant des autres pour se trouver soi-même ".

    J'aurais vraiment aimé avoir l'avis d'autres lecteurs pour discuter de nos impressions réciproques.

    A lire car c'est une histoire extra---ordinaire.

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :