• Nazim Hikmet Turc

    NAZIM HIKMET

    Nazim Hikmet Poésies

    Poète

    Né le 21 novembre 1901 à Salonique, et mort le 3 juin 1963 à Moscou, est un poète turc, puis citoyen polonais, longtemps exilé à l'étranger pour avoir été membre du parti communiste turc. 

    Nazim Hikmet Poésies

    Je suis dans la clarté qui s'avance
     Mes mains sont toutes pleines de désir
     Le monde est beau
     Mes yeux ne se lassent pas de regarder les arbres
     Les arbres si verts, les arbres si pleins d'espoir
     Un sentier s'en va à travers les mûriers
     Je suis à la fenêtre de l'infirmerie
     Je ne sens pas l'odeur des médicaments
     Les oeillets ont dû s'ouvrir quelque part
     Être captif, là n'est pas la question
     Il s'agit de ne pas se rendre
     Voilà.

     Nâzim Hikmet

     Nazim Hikmet Poésies

    Mes frères,
    couplés au bœuf décharné, nos poèmes
    doivent pouvoir labourer la terre,
    pénétrer jusqu’au genou
    dans les marais des rizières,
    poser toutes les questions,
    rassembler toutes les lumières.
    Telles des bornes kilométriques, nos poèmes
    doivent distinguer avant tout le monde
    l’ennemi qui approche,
    battre le tam-tam dans la jungle.
    Et jusqu’à ce qu’il ne reste plus sur terre
    un seul pays captif, un seul prisonnier,
    ni dans le ciel, un seul nuage atomisé,
    tout ce qu’ils possèdent,
    leur intelligence et leur pensée, toute leur vie,
    pour la grande liberté, nos poèmes.

    Nâzim Hikmet

     Nazim Hikmet Poésies

    La petite fille,

    C’est moi qui frappe aux portes,
    Aux portes, l’une après l’autre.
    Je suis invisible à vos yeux.
    Les morts sont invisibles.
    Morte à Hiroshima
    Il y a plus de dix ans,
    Je suis une petite fille de sept ans.
    Les enfants morts ne grandissent pas.
    Mes cheveux tout d’abord ont pris feu,
    Mes yeux ont brûlés, se sont calcinés.
    Soudain je fus réduite en une poignée de cendres,
    Mes cendres se sont éparpillées au vent.
    Pour ce qui est de moi,
    Je ne vous demande rien :
    Il ne saurait manger, même des bonbons,
    L’enfant qui comme du papier a brûlé.
    Je frappe à votre porte, oncle, tante :
    Une signature. Que l’on ne tue pas les enfants
    Et qu’ils puissent aussi manger des bonbons

    Nâzim Hikmet

    Nazim Hikmet Poésies

    Le globe

    Offrons le globe aux enfants, au moins pour une journée.
    Donnons-le leur afin qu’ils en jouent comme d’un ballon multicolore
    Pour qu’ils jouent en chantant parmi les étoiles.
    Offrons le globe aux enfants,
    Donnons-le leur comme une énorme pomme
    Comme une boule de pain toute chaude,
    Qu’une journée au moins ils puissent manger à leur faim.
    Offrons le globe aux enfants,
    Qu’une journée au moins le globe apprenne la camaraderie,
    Les enfants prendront de nos mains le globe,

    Ils y planteront des arbres immortels.

    Nâzim Hikmet

    Poésie découverte grâce à Michèle dont le lien du blog est intégré ICI

     Nazim Hikmet Poésies

    Le plus beau des océans
    est celui qu'on n'a pas encore traversé
    Le plus beau des enfants
    n'a pas encore grandi.
    Les plus beaux de nos jours
    sont ceux que nous n'avons pas encore vécus.
    Et les plus beaux des poèmes que je veux te dire
    sont ceux que je ne t'ai pas encore dits
    (7).

    Nâzim Hikmet

     Nazim Hikmet Poésies

    Si j'étais platane si je me reposais à son ombre
    si j'étais livre
    que je lirais sans ennui dans mes nuits d'insomnie
    crayon, je ne voudrais pas l'être
    même pas entre mes propres doigts
    si j'étais porte
    je m'ouvrirais aux bons je me fermerais aux méchants
    si j'étais fenêtre
    une fenêtre sans rideaux grande ouverte
    si j'étais verbe
    si je vous appelais au beau au juste au vrai
    si j'étais parole

    [je dirais] mon amour doucement, tout doucement

    Nâzim Hikmet dans le blog bleublancturc.com

    Nazim Hikmet Poésies

     Une belle page qui parle de lui dans francopolis.net

    Cécile Guivarch
    pour Francopolis
    novembre 2006

    Lien du blog intégré ICI

     

    Nazim Hikmet Poésies

    Nazim Hikmet Poésies

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :