• Mourir sur Seine de Michel BUSSI

    Michel BUSSI " Mourir sur Seine "

    Mourir sur Seine de Michel BUSSI

    Editions des Falaises version poche à 9 euros. Chez tous les libraires et en kiosques ainsi que chez les marchands de journaux.

    Première Edition en 2008 : Prix du Comité régional du livre de Basse-Normandie (prix Reine Mathilde) en 2008.

    RESUME AU VERSO DU LIVRE

    Un meurtre... Huit millions de témoins. Sixième jour de d'Armada 2008. Un marin est retrouvé poignardé au beau milieu des quais de Rouen ! Quel tueur invisible a pu commettre ce crime impossible ? Quel étrange pacte semble lier des matelots du monde entier ? De quels trésors enfouis dans les méandres de la Seine sont-ils à la recherche ? Quel scandale dissimulent les autorités ? Une implacable machination... qui prend en otage huit millions de touristes. Une course effrénée contre la montre avant la parade de la Seine. L'histoire de la navigation en Seine, stupéfiante et pourtant bien réelle, livre la clé de l'énigme. Les quais de Rouen, le pont Flaubert, le cimetière de Villequier, la chapelle Bleue de Caudebec-en-Caux, l'aître Saint-Maclou, l'hôtel de Bourgtheroulde, les rues médiévales de Rouen, les berges de la Bouille, la Marais Vernier... deviennent autant de scènes de cette enquête défiant l'imagination. 

    Mourir sur Seine de Michel BUSSIMourir sur Seine de Michel BUSSIMourir sur Seine de Michel BUSSI

    Comment te remercier Michèle de m'avoir si bien conseillée. Je dois préciser que Patou ma petite camarade Suisse m'a très souvent conseillé de lire cet auteur.

    Moi qui n'aime pas les polars je me rends compte que cet auteur s'est spécialisé dans le genre et ça n'est pas pour me déplaire finalement après avoir lu " Numphéas noir" histoire qui se déroule à Giverny et " Mourir sur Seine " je me dis que la Normandie est une région qui favorise l'écriture.

    J'ai prends un plaisir délicieux à parcourir presque les larmes aux yeux toutes les rues de Rouen et je me rends compte à quel point cette ville a marqué ma mémoire. J'ai toujours dit que jamais je ne pourrais me perdre en centre ville Rive Droite de Rouen j'en suis un peu moins certaine pour la Rive Gauche car tout y a tellement changé, je crois bien connaître cette ville magnifique par coeur ainsi que les noms de ses rues, je les ai en effet arpentées en long en large et en travers durant des années. Je connais bien également les périphéries de cette belle grande ville. Je n'y ai laissé que de bons souvenirs.

    Mourir sur Seine de Michel BUSSIMourir sur Seine de Michel BUSSIMourir sur Seine de Michel BUSSI

    J'aurais pu choisir davantage d'extraits mais voici celui que j'ai choisi.

    page 50 - 5 - Colombages et gueule de bois.

    La rue Saint-Romain était déserte. Maline adorait la solennité de la rue piétonne, les hauts murs de pierres de l'archevêché, l'incroyable vue sur la cathédrale. La plus elle rue de la plus belle ville de France ?

    Maline marcha quelques mètres et tourna à droite rue des Chanoines, la plus petite rue de Rouen. Un passage de moins d'un mètre, en forme de labyrinthe, entre des bâtisses de quatre étages. Un coupe-gorge médiéval. Un passage obligé des visites du centre-ville piétonnier....

    Maline accéléra le pas en se bouchant le nez et déboucha sur rue Saint-Nicolas. Elle profita de l'odeur appétissante d'une boulangerie qui ouvrait pour respirer à nouveau. Elle obliqua rue Saint-Amand. Maline goûta le charme, sans cesse renouvelé, des vieilles ruelles Rouennaises au réveil. Quelques touristes matinaux prenaient leur petit-déjeuner sur l'adorable place Saint-Amand. Une jeune fille seule à une terrasse, un téléphone portable vissé à l'oreille, portait sur ses cheveux décoiffés une casquette de marin...

    page 146 - 22 - Le dernier pirate.

    Elle marchait toujours sur le quai du Havre lorsqu'une silhouette la fit tressaillir. Elle fit un saut de côté. Sur la façade de l'immeuble qu'elle longeait, un buste d'Indien sculpté la regardait ! Le regard fier, coiffé de plumes, il lui apparut comme une sorte de frère jumeau du buse de l'empereur Cuauhtémoc, sur le voilier mexicain. Elle recula encore, sous le coup de l'émotion. Elle n'était pas au bout de ses surprises : la façade de l'immeuble était ornée de quatre autres bustes ! Jamais, auparavant, elle ne les avait remarqués. Une plaque indiquait le nom de l'édifice, hôtel des Sauvages. Reprenant ses esprits, Maline remarqua que l'hôtel en question était pratiquement le seul immeuble ancien sur les quais hauts de la Seine. Maline l'évalua comme un bâtiment du début du XIXe, sans doute un des derniers vestiges du riche passé colonial du port de Rouen, et notamment du commerce avec l'Amérique latine, le Brésil, le Mexique...

    Page 200 - 28 - Hugoland.

    Le cimetière entourait l'église de Villequier, à moins de cent mètres du pub irlandais. Maline et Oreste poussèrent la grille de fer et entrèrent. Le cimetière, légèrement surélevé par rapport à la Seine, dominait joliment le village de Villequier et le méandre naturel. Maline et Oreste avancèrent. Ils n'avaient pas fait dix pas dans le cimetière que le spectacle les laissa muets. Une douzaine de tombes étaient alignées. Pour matérialiser chaque emplacement, chaque tombe était surplombée d'une haute stèle de marbre et entourée d'une grille en fer forgé. Autour des grilles noires couraient des rosiers grimpants et des bouquets de bruyère. Un étonnant mélange de romantisme et de solennité. Les noms inscrits sur les tombes donnaient encore davantage de force aux lieux.

    Sur une tombe on lisait : " Adèle, femme de Victor Hugo " ; sur une autre : " Charles Vacquerie et Léopoldine Hugo " ; sur une troisième : " Adèle Hugo - 1830/1913 ", l'autre fille de Victor Hugo, la fameuse Adèle H...

    Mourir sur Seine de Michel BUSSIMourir sur Seine de Michel BUSSIMourir sur Seine de Michel BUSSI

    Les premières pages nous mettent déjà dans l'expectative et durant tout le reste du récit qui se déroule 25 ans plus tard.

     Extrêmement réaliste et très visuel (pour moi peut-être puisque je connais bien le coin) l'auteur nous conte l'histoire de la marine, de la piraterie, de l'Armada de Rouen, et celle d'une triste période de la vie de Victor Hugo celle de la mort de sa chère fille Léopoldine c'est le côté plus ou moins documentaire qu'affectionne visiblement notre auteur et qui me plaît particulièrement et cela hormis le suspense.. la cerise sur le gâteau.

    Un roman fabuleux.

    Merci à l'auteur pour cette ballade captivante pleine de suspense, quel régal ce côté historique quant au côté sentimental je vous assure que les approches de la ravissante Maline sont succulentes et celles d'Olivier ne le sont pas moins.

    Merci Michel Bussi, merci Michèle.

    A lire absolument.

    N'hésitez-pas, partez à la découverte de Rouen en pleine Armada ça vaut vraiment le coup.

    Office du Tourisme de Rouen ICI

    Mourir sur Seine de Michel BUSSI

    Lien du site de  l'Armada ICI

    Mourir sur Seine de Michel BUSSI

     Michel BUSSI " Mourir sur Seine "

    Mourir sur Seine de Michel BUSSI

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 4 Avril à 08:31

    Lisa Gardner je n'ai lu que " les morsures du passé " très bien. J'arrête à lire les polars ça n'est pas le style que je préfère mais je termine bien avec celui-ci " mourir sur seine " il est excellent et bien sûr je le conseille. Merci pour tes conseils de lecture Mousse ils me rendent service lors de mon choix. Je te souhaite une bonne journée à tout à l'heure chez toi. Bises et amitié.

    1
    Mardi 3 Avril à 19:21

    Bonsoir chère Babou,

    J'adore Bussi, le plus beau de ses livres, c'est "Nymphéas noirs",

    énorme coup de coeur, mais je les aime tous.

    C'est doux, mais captivant.

    Pour le moment je lis Chattam, lui, c'est très dur !

    On m'a conseillé Le 5e Règne, que ce n'était pas  trop méchant, hier j'ai dû arrêter, c’était horrible les scènes, c'est trop violent !

    Une auteure que j'adore, Lisa Gardner ses livres sont captivants, aussi Coben, en été j'ai lu un magnifique livre, "Le cri", énorme coup de coeur.

    C'est de Nicolat Beuglet, j'ai vu il vient de sortir en poche.

    Un bijou, l'histoire c'est un mélange de vrai et romancé, j'ai adoré.

    Je n'aimais pas les thrillers, maintenant je ne lirais que cela.

    Lisa Gardner, je te le conseille.

    Chattam, il faut le coeur bien accroché, en plus c'est avec un enfant, dur de continuer !

    Bonne lecture.

    Bonne soirée, bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :