• Ma Presqu'île

    L'endroit où je vis : La presqu'île du Cotentin

    Ma Presqu'île

     Ma presqu'île

    Ce pays n'est que d'eau. On aime s'y balader
    longtemps pour le plaisir, l'observer, l'admirer,
    on y goûte le temps des si beaux marais blancs
    où les bottes aux pieds on va allègrement.

    L'été l'herbe est si dense que l'on s'y roulerait
    si nous ne risquions pas tous les maux des douillets.
    On garde le souvenir du temps des galipettes
    qu'on faisait tous ensemble à deux pas des guinguettes.

    Ce pays n'est que rus se jetant à la mer
    que l'on sillonnerait si nous étions corsaires,
    Y ferions-nous vraiment de divines captures
    tandis que cette terre offre tant d'aventures.

    Il n'est pourtant qu'un tout petit bout de terroir
    où tant vivent de l'eau en larguant leurs amarres,
    alors que beaucoup d'autres affaiblis de labeur
    œuvrent au son des cloches jusqu'à ce qu'ils en meurent.

    Ce pays est tracé des pas de nos ancêtres
    qui audacieusement, de rudes mains de maîtres,
    fondèrent quoique l'on dise "et Dieu créa la terre"
    la presqu'île d'ici qui inspire mes vers.

    Catherine Pallois - Marthe des Monts C'était hier Tous Droits Réservés

     

     

    Tempête

     

    Si vous aimez cet artile, partagez-le sur Facebook : partagez merci
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    4
    Dimanche 8 Mars 2015 à 18:07

    Oh quel plaisir Françoise de te lire, merci infiniment pour ton gentil compliment. Je reviens d'un après-midi très émouvant dont je parlerai demain matin sur facebook où je te rejoindrai.

    Gros bisous Françoise et encore merci.

    3
    Françoise
    Dimanche 8 Mars 2015 à 17:58

    Quelle façon magnifique de décrire ta presqu'ile ! Ton poème est superbe. C'est vrai je ne te rends pas souvent visite, mais à chaque fois c'est un enchantement, un rêve. Ton blog est de toute beauté. Gros bisous ma Catherine !

    2
    Lundi 19 Janvier 2015 à 08:33

    Alors ton petit coin à toi se situe sans doute là-bas en Espagne.. chacun à son petit coin il suffit de faire son "trou" dans un endroit choisit ou pas et de chercher où sont les choses positives qui font que tu peux être heureux là... c'est tout un travail finalement ainsi le temps passe plus vite. Merci Jean-Claude, plein de bisous d'amitié à toi et ta Lulu bien-aimée.

    1
    jean claude poirier
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 18:47

    Belle poésie inspirée par l'amour de ton pays, j'aimerais  moi qui ne me connais pas de racines,

    pouvoir célébrer un coin de terroir.Par contre je me sens très bien quand je vais en Espagne.

     

    Catherine continue à nous faire rêver.Toute mon Amitié      jc

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :