• Les marais

    Les marais ces temps-ci sont blancs c'est-à-dire pleins d'eau. Plus de bocage mais place à l'eau qui s'étend un peu partout. L'ambiance y est assez particulière. Un grand silence se fait et on entend uniquement le chant des oiseaux de là à inventer des histoires folles.. Les randos y sont merveilleuses et souvent drôles, les bottes caoutchouc sont nécessaires.

    Photo perso

    Les marais

     

    Les marais,

    L'écume des eaux brunes dévore le vallon
    file désespérée jusqu'aux chênes sereins
    traverse les clôtures et passe les chemins
    puis termine sa course en changeant l'horizon.

    Les berges sont englouties, les prairies envahies
    reste un lac inerte recouvrant les herbages
    et donnant à l'endroit un tout nouveau visage.
    Sans souffrance et sans peine les terres enfouies

    désormais se languissent et tout semble serein
    mais des âmes perdues s'échappent lentement
    ressuscitées d'ailleurs elles flânent confusément
    des chimères séduites par nos esprits humains

    soumis quelques instant, troublés infiniment
    succombant, gémissant aux tentations funestes
    les chassant à jamais des destinées célestes.
    Le diable les emporte ! direz-vous en riant

    ne vous y trompez pas, lorsque la lune est ronde
    ces ombres ont le pouvoir de vous prendre la main
    et quoique vous fassiez vous entraîner au loin
    vers les mondes obscurs bien au-delà des ondes.


    Catherine Pallois - Marthe des Monts C'était hier Tous Droits Réservés 10/01/16


     Les marais sont très souvent des lieux où l'on se perd en nostalgie.

    O dieux, dieux ! comme la terre est triste, le soir ! Que de mystères, dans les brouillards qui flottent sur les marais ! Celui qui a erré dans ces brouillards, celui qui a beaucoup souffert avant de mourir, celui qui a volé au-dessus de cette terre en portant un fardeau trop lourd, celui-là sait ! Celui-là sait, qui est fatigué. Et c'est sans regret, alors, qu'il quitte les brumes de cette terre, ses rivières et ses étangs, qu'il s'abandonne d'un coeur léger entre les mains de la mort, sachant qu'elle - et elle seule - lui apportera la paix.
    Mikhaïl Boulgakov dans Le Maître et Marguerite.

     

    Les marais

     

    Si vous aimez cet article, partagez-le sur Facebook : partagez merci
    Pin It

  • Commentaires

    6
    Jeudi 26 Mai 2016 à 08:53

    Et relire avec la musique... Ce monde, cette terre qui nous a été confiée au fur et à mesure de nos passages... se sont les poètes qui savent la regarder, la respirer, en parler... L'aimer.

      • Jeudi 26 Mai 2016 à 09:26

        Oui Maïa la musique a tant d'importance pour moi d'ailleurs c'est curieux il y a des sons mélodieux qui m'aident à mettre des mots sur ces fameux paysages, les marais surtout qui ont un côté angoissant et un autre côté rassurant.. ils sont en tous cas toujours étonnants à regarder. Merci Maïa.

    5
    Jeudi 14 Janvier 2016 à 12:01
    Fanette

    Bonjour Catherine 

    La nature est bien faite et surtout très belle il faut juste prendre le temps de la regarder 

    bonne journée 

    bises 

      • Jeudi 14 Janvier 2016 à 12:50

        Oui Fanette, la nature est bien faite et je te conseille de venir faire un tour dans nos marais si beau et si tranquilles.. tu n'es pas si loin. Belle journée à toi et à bientôt.

    4
    Mercredi 13 Janvier 2016 à 12:52

    C'est le moment idéal pour aller visiter les marais.. c'est toujours une merveilleuse découverte d'une nature au repos.. j'adore. Bonnes balades. Merci de ton commentaire qui me fait plaisir.

    3
    mamierousse
    Mercredi 13 Janvier 2016 à 12:42

    Catherine, j'habite sur des anciens marais et à deux pas de ces étendues que je n'ai pas eu le temps d'explorer...je vais m'imprégner de ton poème qui m'accompagnera lors de la découverte... merci ma Belle. Michèle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :