• Les Inséparables de Marie Nimier

    Puisque je me suis inscrite à la bibliothèque de mon village j'ai choisi ce livre qui m'a assez plu.

    Les Inséparables de Marie Nimier

    Les Inséparables de Marie Nimier

    Chez Gallimard

     RÉSUMÉ

    " J'aimais la voix traînante de Léa, ses cheveux roux, son incroyable vitalité.

    Nous nous comblions, est-ce qu'on peut dire cela ? Se combler, comme deux pièces de puzzle qui s'ajusteraient parfaitement, mais ne viendraient pas de la même boîte. Que nous est-il arrivé ? Où sont passées les deux amies perchées sur le tabouret du photomaton ? Il faudrait retourner dans la cabine, glisser une pièce dans la fente pour obtenir la preuve tangible de cette force qui nous habitait. Au lieu de ça, un rideau se lève, et c'est Léa qui apparaît.

    Léa et son nouveau métier, rue Saint-Denis. Léa et ses bras troués. Il n'est pas besoin d'aller très loin, parfois, pour être dans un autre monde. " Marie Nimier trace, entre souvenirs heureux et combats contre les fantômes, le portrait d'une amitié sans pareille.

    MON AVIS

    C’est l’histoire de deux amies d’enfance, fusionnelles, racontée par l’une des deux, la plus effacée sans doute tandis que l’autre en grandissant devient assez manipulatrice il me semble.

    L’amitié ne doit pas faire avaler toutes les couleuvres possibles. C’est bien écrit.. L’époque traversée, les années 68 !

    celles de tous les pétards et de toutes les dérives possibles hélas, Léa expérimente tout ou presque.

    Son amie, toujours en retrait nous la détaille avec parfois un peu d’humour.

    En général j’ai assez bien aimé l’histoire aurait pas un petit quelque chose d’auto-biographique mais c’est un roman c’est écrit sur le bouquin. La fin me convient. Enfin dans ce livre une héroïne, Léa que le lecteur aime ou pas..

    EXTRAITS

    Page 16 : Quand la cloche sonnait nous nous mettions en rang. La directrice venait nous lire la morale du jour, morale qui se retrouverait écrite au tableau dans chaque classe entre deux paires de guillemets, comme s'il s'agissait d'une parole trop précieuse pour se livrer à nous sans écrin...

    Page 121 : Léa me répondit qu'il fallait que je surveille mon alimentation : trop de verdure nuisait à la santé mentale. Il n'y avait qu'à voir les vaches, l'air con qu'elles prenaient en ruminant...

    Page 123 : J'ai attrapé un peu, au fil des années, la maladie de Léa. Les souvenirs s'amoncellent, les mots se télescopent. Quand la lumière s'éteint, qu'il est temps de dormir, ils volent encore longtemps, se coupent et se recoupent sans passer à la ligne. Les nuits sont épuisantes et riches de promesses pour les livres à venir, mais Dieu que tout cela est fatiguant...

    Les Inséparables de Marie Nimier

    Les Inséparables de Marie Nimier

     

    x

    Tempête

    Si vous aimez cet article, partagez-le sur Facebook : partagez merci
    « Du Fil & Mon... Mel créatrice6 juin 44 ... 6 juin 2019 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mousse
    Lundi 24 Juin à 19:42
    Tu as bien fait, quoi de mieux qu'un bon livre.
    Je ne connais pas cette auteure, il a l'air pas mal
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :