• Leïla Sebbar - La jeune fille au balcon

    Leïla Sebbar écrivaine française est née le 19 novembre 1941 à Aflou (Hauts-Plateaux), en Algérie. Je suis plongée dans plusieurs de ses ouvrages qui m'intéressent énormément tant j'y trouve un sentiment d'humanité d'une grande justesse.

    La jeune fille au balcon

    Leïla Sebbar - La jeune fille au balcon

    Des Editions Points à 5,90 euros.

    Résumé : Alger, aujourd'hui. Que sait la jeune fille au balcon ? Que tout est interdit, dangereux, suspect... Elle rêve d'amour, mais ne quittera pas son refuge. Dehors, c'est l'heure de tous les dangers, imaginaires ou réels.

    En six nouvelles, Leïla Sebbar raconte les liens passionnels entre l'Algérie et la France, les conflits d'identité, les affrontements entre tradition et modernité.

    *****

    De ces six nouvelles j'ai eu un petit coup de coeur pour “ la photo d’identité “ c’est que j’ai gardé le souvenir de ces clichés "volés" pourtant sans animosité mais qui déclenchaient des hurlements dans ces pays du mahgreb entre autres… clichés volés, on disait cela à l’époque et on le dit à présent de nos jours chez nous car divulguer des visages photographiés sur les réseaux sociaux par exemple sans autorisation de la personne est interdit désormais. Bref, il ne faut pas se voiler la face et réfléchir en se persuadant que dans certaines cultures (qu’il nous faut respecter) la photo est ressentie comme un véritable traumatisme, elle engendre en effet une malédiction qui se perpétuera de génération en génération.

    Dans “ la photo d’identité “ il s’agit d’un fils stupéfait d’apercevoir en vitrine d’une librairie la photo de sa mère prise pendant la guerre d’Algérie pour des raisons qui n’avaient rien de politique disait-on à l’époque… juste une sorte de recensement sauf que pour ce fils devenu un homme, l’âme de sa mère a été volée et il entre dans cette boutique pour réparer la faute impardonnable de ce photographe inconnu. Pour que l’âme de sa mère repose en paix.. il fera ce qui lui semble juste de faire….

    Cela dit j'ai dévoré ce petit bouquin qu'il serait bon de partager.

    Leïla Sebbar - La jeune fille au balcon

    Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

    Jean-Jacques Rousseau dans Les confessions (1765-1770)

     

    « Page de la Côte-des-Isles avec les enfantsL'habit vert de Leïla Sebbar »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    6
    Vendredi 5 Juillet à 07:53

    oups j'ai laissé passer une faute... grrrrr.. on attend d'un bouquin qu'il nous fasse passer (mais oui mais c'est bien sûr verbe à l'infinitif)

    5
    Mousse
    Jeudi 4 Juillet à 10:29
    Coucou,
    Je vois que tu aimes cette auteur, je ne connais pas.
    Pour le moment je lis "Cap Amiral" de Frédérick d'Onaglia, un livre à l'eau de rose, mais bien écrit.
    Belle journée
      • Mousse
        Jeudi 4 Juillet à 11:14

        Tu es gentille, merci.

        Je suis fière de toi, pour une première chapeau !

      • Jeudi 4 Juillet à 10:55

        à l'eau de rose.. tu as raison on s'en fout ce qu'on attend d'un bouquin c'est qu'il nous fasse passé de bons moments.. Merci pour tes conseils de déco et de présentation de livres.. ta déco est magnifique quand je vois ce que tu nous présentes sur instagram je suis bluffée bravo Mousse !!! bises et amitié.

    4
    Mercredi 3 Juillet à 09:58

    oui c'est dommage mais tu as bien d'autres occupations et préoccupations Nathie.. bises et amitié.

    3
    Mercredi 3 Juillet à 09:39
    Je ne prends pas le temps de lire c'est dommage... Bisous et bonne journée
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :