• La petite fille au bout du chemin de Laird Koenig (en livre de poche et c'est pas d'aujourd'hui).

    La petite fille au bout du chemin

    je n'ai pas vu le film pourtant joué par la toute jeune à l'époque et déjà magnifique : Jodie Foster dans le rôle de Rynn !

    La petite fille au bout du chemin

    RESUME DU LIVRE : Une maison isolée près de la plage, à Long Island, aux États-Unis. Une petite Anglaise y vit seule avec son père. Elle s'appelle Rynn. Elle a treize ans. - Pourquoi Rynn ne va-t-elle pas à l'école ? - Pourquoi ne voit-on plus son père ? - Pourquoi regarde-t-elle toujours par la fenêtre ? Ce roman est d'une intensité dramatique exceptionnelle, avec un côté « arsenic et jeunes dentelles » à vous couper le souffle.

    Vous vous enfermez dans une pièce, vous mettez en route Liszt et son concerto n°1 joué au piano (cité dans le livre). Vous ouvrez le bouquin et entrez à l'intérieur d'une maison où vit une gamine de 13 ans et des adultes bons ou mauvais peu importe,ce sont d'abord et surtout des adultes. L'ambiance est relativement mystèrieuse d'abord puis oppressante ensuite. L'histoire est visuelle et limite explosive. Cette fillette, Rynn âgée donc de 13 ans ! (dont certaines réactions au fil de l'histoire m'ont laissée dubitative et limite gênée) seule dans la maison n'ayant qu'un ami Franck tellement inquiétant peut-être même dangereux, elle est vraiment bien trop seule cette gosse alors l'imagination fait son oeuvre et quoi de plus normal... Autour d'elle des personnages qu'on aime parce qu'ils semblent sincères et qu'on a besoin en lisant d'être rassurés. 

    Notre petite héroïne est un peu spéciale : parfois enfant fragile emprunte de cette éducation anglaise des siècles passés puis hardie comme une femme.. j'en passe.

    On se sent bien et puis on se sent mal, très mal, dérangés même, c'est peut-être une sorte d'alternative pour le lecteur une sorte de compromis entre le réel et l'imaginaire ou le rêve.

    la musique ah la musique ! écoutez-la parler.. le monstre peut-il avoir un visage d'ange ? Moi j'ai aimé l'angoisse j'ai souri parfois et j'ai même ri ! mais j'ai été aussi un peu choquée oups ! c'est un thriller plutôt troublant. Stefen King n'est pas loin.. brrrrr. 

    A LIRE BIEN SUR

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique