• Le voisin anglais et autres nouvelles de Bruno MOUTARD

    Le voisin anglais et autres nouvelles

    Le voisin anglais et autres nouvelles de Bruno MOUTARD

    de Bruno MOUTARD - Editions EPONA

    Le petit dernier de Bruno Moutard est une surprise. 11 petites histoires droles, tendres, extraordinaires, incroyables ah terribles aussi .... Comment un auteur peut-il avoir autant d'imagination. Alors j'ai commencé au fil de ma lecture a recopier deux extraits puis j'ai cessé car en fait tout ce lit si vite et si bien que je pourrais mal choisir un extrait et dévoiler des détails qu'il serait dommage de livrer ici. Je laisse le soin aux lecteurs, nombreux j'espère, de faire la vraie découverte par eux-mêmes.

    Dans la première nouvelle - JOB ou CRESUS : j'ai adoré page 9 ... " Bonjour monsieur, vous n'avez pas de chance aujourd'hui, je vais demander au gars là-bas qu'il vienne vous l'enlever. (on parle d'une crotte de chien tout à côté du sdf) Non, non merci, laissez de n'est pas insoutenable. - Mais voyons c'est dégueulasse, et ça va sentir mauvais. Vous qui restez là à longueur de journée ! - Laissez. Tout est question de regard. Ce que vous prenez pour un excrément arrosé, n'est autre que le Mont-Saint-Michel cerné par les flots. L'homme de pas trente ans quitta mon visage pour le monticule. Puis il me revint. La crotte, mon visage, le mont, mon visage, le Mont-Saint-Michel ou l'image qu'il en avait et mon visage souriant de le voir en pleine réflexion. Il hocha sa tête de joli garçon poussé vite, et me dis : - Mais vous avez raison, monsieur, il ressemble au Mont-Saint-Michel ce pâté. Alors je vous le laisse sous les yeux ? - Oui, il me fait voyager... "

    Ma lecture commençait bien et j'ai donc continué... LES SEIZE PARTs DU GATEAU... fallait y penser, belle chute !

    Puis j'ai fait la connaissance de " Christine " oh que j'ai bien aimé, mais que c'est joli comme petite histoire, ah cette timidité un tel fardeau pour celui qui la porte mais un ravissement pour celui qui la lit... ici... extrait page 39 :
    ... " Là encore, la journée s'est construite autour de Christine. Etude entre deux bilans, bilan entre deux études, observations, oeillades à la dérobée, dissection, passage au scanner... Mon esprit emmagasinait des images, gravait des détails sur mon disque dur interne et stockait des impressions pour, cette nuit, comparer, évaluer, peser le pour et le contre, dans l'établissement de la Rue de la Paix. Durant l'après-midi, je l'ai même approchée plus près que d'habitude. Par-dessus son épaule j'ai plongé mon regard sur... sur un dossier qu'elle décryptait. Il était si profond... ce document. Elle me parut gênée de cette promiscuité soudaine. Son odeur musquée montait, montait. J'en avais la tête qui tournait. Elle a refermé le dossier. Manquait juste le "non mais dis donc coquin" silencieux mais entendu et compris.
    Je suis retourné à ma place. Celle du dubitatif, celle du contemplatif, celle qui n'avait qu'une hâte : que la nuit succède au jour, que vienne le gâteau du jeudi... "

    L'AGENT IMMOBILIER

    Quelle rigolade ! Ah quelle chute là-aussi et surtout tellement drôle !

    ENSEMBLE POUR LA VIE

    Oups... je n'avais pas prévu une fin comme celle-ci... originale et surprenante !

    MARRE DE VIVRE

    de la folie... pure !

    LE VOISIN ANGLAIS

    oh comme je l'ai aimé ce voisin anglais !

    PAN PAN LES CORNEILLES

    Une rencontre explosive

     FATALE ERREUR

    Comme on peut s'en raconter des histoires

    MA GUERRE A MOI

    C'est le bon moment de parler de cette époque-ci et l'histoire est si troublante

    MES HEROS

    Un peintre qui n'a plus d'inspiration ce doit-être terrible. J'ai aimé page 152..." Les mouettes d'abord, la clarté au travers des jalousies mi-closes, il s'éveilla entortillé dans les draps. Le combat nocturne avait été rude. Tod se leva et se saisit du cordon permettant l'ouverture des volets roulants. Comme un gamin, il ferma les paupières en tirant sur la cordelette. Anticiper le plaisir de l'éblouissement en pensée. Il allait découvrir le panorama. Pour la première fois, il allait mettre des images sur les sons qui le titillaient depuis le réveil. Il frissonnais. Le cou, la colonne vertébrale... Le volet, lors de sa lente ascension, jouait la musique d'une antique horloge, il tictaquait. Soudain ce fut la butée. Ne pas ouvrir encore les yeux. Faire durer. S'imprégner des sons, cris des goélands, hurlement du vent, grondement des vagues boxant les blocs de granites gris, contreforts d'une digue maltraitée... "

    Etrange histoire !

    Magnifique description dans les lignes qui suivent et on s'y croirait

    Pour moi ce bouquin c'est de la bonne humeur garantie par une lecture hyper mais alors hyper sympathique.

    Ma nouvelle préférée... Christine, et vous quelle nouvelle préfèrerez-vous ?

    Je conseille vivement à tout un chacun de dévorer cet ouvrage qui a le don de mettre de bonne humeur.

     

    Tempête

    Si vous aimez cet artile, partagez-le sur Facebook : partagez merci
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :