• Le compte à rebours...

    26 Août 2017

    C'est bientôt la rentrée des classes et je repars demain rejoindre mes trois plus jeunes petits-enfants et ce jusqu'à vendredi.. ensuite le vide s'installera et j'en ai déjà ressenti l'effet comme chaque année au départ d'Inès et lors de l'absence cette année d'Antoine qui a 17 ans.

    Ma période nostalgique va reprendre ses droits et son grand pouvoir sur mon esprit romantique et finalement ma vie solitaire.

    Hier avec les enfants nous parlions des différences visibles de certains enfants ou adultes par rapport à la "norme" dont nous faisons tous partie, je me suis souvenue alors de cette période de ma vie où je travaillais en milieu gériatrique. Je m'étais attachée à une adorable dame trisomique d'une quarantaine d'années qui me rendait bien cette affection et que tout le monde traitait comme une enfant (ainsi fallait-il faire sans doute, je ne juge pas) j'étais persuadée qu'elle n'avait rien à faire au milieu de tous ces gens âgés, parfois grabataires. Pas moyen de mettre un prénom sur cette personne qui m'était restée en mémoire quand Xav a dit : je m'en souviens, je me souviens que tu en parlais souvent c'était Thérèse.. effectivement ça m'est revenu il s'agissait bien de Thérèse et comment avais-je pu oublier son prénom ?

    Xavier allait alors vers l'adolescence gaiement et normalement (peut-être Sab et ses 5 ans de plus se souvient-elle aussi ? Sab s'en est souvenue aussi, elle me l'a dit par l'intermédiaire de facebook. C'est émouvant je trouve) je n'avais pas imaginé que mes enfants auraient pu combler ce trou de mémoire après toutes ces années passées, c'est fou.

    Dans le livre : La beauté des jours de Claudie Gallay que je viens de terminer j'avais noté un extrait page 269 ... (Jeanne s'adresse à Zoé sa petite nièce (atteinte semble-t-il d'une sorte de déficience intellectuelle)

    ... L'image, l'apparence, ça se contourne et, sur la durée, les chances se répartissent autrement. A force de vouloir ressembler aux autres, on disparaît dans le paysage. Toi, tu ne seras jamais une miss, mais tu seras autre chose, parce que tu es sensible, et que le sensible, ça compte. ça compte autant. Tu es un peu barrée aussi, je ne sais pas si ça sera une chance, mais tu as une fenêtre de tir, elle n'est pas grande, il ne faudra pas la rater... Sans doute qu'il aurait fallu dire d'autres choses. Que Zoé allait vivre, pleurer, aimer, tout ressentir comme les autres, mais plus bien fort que les autres, que sa vie serait différente de celle de ses soeurs, mais que si elle ne lâchait rien sur ce qu'elle était, si elle ne cherchait pas à être quelqu'un d'autre, alors oui, probablement, ça irait...

    Ce livre est plein de petites phrases sensées de ce genre-là, des phrases qui me plaisent bien et je suis bien certaine que nous pensons souvent de la même manière que l'héroïne de cette histoire simple mais juste nous n'avons pas les mots pour les écrire alors les lire c'est tout simplement troublant.

    Faire de l'Ordinaire une histoire "pas banale" c'est du domaine de l'enchantement et certains écrivains sont dotés de ce don particulier, Claudie Gallay auteur de " Les beaux jours " est comme ça, son style c'est ça. 

    Michèle, Ana  si vous avez l'occasion de lire ce livre, n'hésitez-pas. Page commentaire dans le livre.

    Le compte à rebours...

    Alors, c'est vrai que c'est bientôt la rentrée des classes et oui c'est vrai aussi que je repars demain rejoindre mes trois plus jeunes petits-enfants et ce jusqu'à vendredi.. ensuite le vide s'installera vraiment et j'en ai déjà effectivement ressenti l'effet comme chaque année au départ d'Inès et lors de l'absence cette année d'Antoine qui a 17 ans.

    C'est comme ça c'est la vie.. Le compte à rebours a bien commencé.

    Pin It

  • Commentaires

    2
    Lundi 4 Septembre à 13:09

    Merci ma chère Mousse pour ton long message, je suis contente que l'éloignement du net t'aie fait du bien et ça ne m'étonne pas du tout. Voilà, c'est la rentrée et notre petit monde est désormais à l'école je crois que ça ira mieux demain après le stress des nouveautés oui je crois que tout ira bien et que l'année sera bonne c'est le mieux que je peux d'ailleurs souhaiter à tout le monde. A demain Mousse pour reprendre nos petites habitudes de blogueuses. Bises & amitié.

    1
    Lundi 4 Septembre à 12:44

    Bonjour chère Babou,

    Contente de te retrouver.

    J'avais un besoin de me vider la tête.

    J'ai bien fait de m'éloigner des blogs, je suis mieux.

    J'étais surtout fatiguée, on n'a envie de rien.

    Tout va bien, j'ai lu beaucoup, j'ai fait ce que j'aimais.

    Un beau livre que je vois un peu partout.

    Oui, parfois les enfants nous aident à nous  souvenir de certaines choses !

    Comme toi, j'oublie parfois un prénom !

    Ca arrive.

    Elle est toujours dans ton coeur.

    Tu as eu les petits, c'est la rentrée, c'est vide sans eux !

    A Bruxelles, c'est déjà l'automne !

    Il faisait froid ce matin.

    Passe une belle semaine, bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :