• L'instant présent

    “Aimez l’instant, et l’énergie de cet instant se répandra au-delà de toutes les limites.” Citation de Corita Kent.

    L'instant présent

    De Pierre-Auguste Renoir -  Confidences - deux meilleures amies de 1878. Parmi les impressionnistes, Renoir sera le peintre des scènes intimistes de la vie quotidienne de Paris du XIXe siècle. Ici, les modèles Eva et Laurenzie peintes à l'air libre. "Les touches sont rapides et empâtées, en créant une sensation de dilution habituelle dans la peinture impressionniste. Les tonalités éteintes dominent l’ensemble, en contrastant avec les blancs des cols, des poignets et des ornementations". Une toile splendide.

     

    L'instant présent,

    Le silence ronronne au cœur de ton logis
    et au-dessus du toit les nuages s'entassent.
    Quand la clarté se mue en étranges rosaces
    on sent venir l'orage, la fraîcheur et la pluie.
    Une ombre se déplace dehors dans ton jardin,
    elle frôle le cerisier trop lourd du poids des fruits.
    Le temps est suspendu dans le calme et sans bruit
    la brume se condense. Je vois.. tu tends la main
    tout en flattant des yeux la furtive exilée
    esprit de tes délires.. elle trouble ta raison
    et te ferait sourire si son charme en action
    sur ton esprit fantasque ne faisait cet effet
    d'étonnement chargé de belles illusions.
    De l'insolite germe une harmonie fugace,
    la silhouette rôde et avec quelle grâce
    ton corps tout entier vibre d'un grand frisson.
    Les ramiers des grands frênes plongent dans le chemin
    perdu sous l'herbe drue. Ta porte est grande ouverte
    un petit vent se lève, tu restes là inerte.
    Ah, l'âme qui flâne ici à bien d'autres desseins,
    elle n'est que de passage, se dérobe à son rôle
    et tu geins : - qui viendrait vers une si pauvre chose ?
    Quand soudain elle s'enfuie alors je te propose
    un peu de réconfort.. tu pleures sur mon épaule.
    Rien n'est plus insensé, rien n'est plus émouvant   
    que de voir une amie compter sur une chimère
    pour recouvrer l'espoir d'être un peu moins amère, 
    et puis rien n'est meilleur que cet instant présent.

    Catherine Pallois - Marthe des Monts C'était hier tous droits réservés le 03/06/16 

     

    Robert Schumann Fantasiestücke, Op. 12, est un ensemble de huit pièces pour le piano, écrit en 1837. Schumann a consacré ses pièces à Anna Robena Laidlaw Fräulein, une amie pianiste écossaise de 18 ans accomplie et séduisante.

    Guiomar Novaes est une pianiste brésilienne, née à São João da Boa Vista le 28 février 1895 et morte à São Paulo le 7 mars 1979.

    Toute en sensibilité cette pièce musicale et ce temps très particulier avant l'orage que nous avons dans le Cotentin depuis trois jours, m'ont inspirés pour ce poème.

     

    L'illusion

    Si vous aimez cet article, partagez-le sur Facebook : partagez merci
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :