• L'Homme de Lewis de Peter May

    L'Homme de Lewis de Peter May

    L'Homme de Lewis de Peter May

    " Roman traduit de l'anglais par Jean-René Dastugue. Photographie de couverture : Jon Arnold Images Ltd/Alamy. Collection Babel Noir.

    " LES PARENTS SONT LE ROC SUR LEQUEL ON CONSTRUIT SA VIE. C'EST VRAIMENT UN CHOC DE SE RENDRE COMPTE QUE CE ROC N'EST QU'UNE ILLUSION. " P.64.

     

    Une surprise que la lecture de ce livre. Il semble que je n'ai pas commencé par le premier car il s'agit en fait d'une trilogie.

     

    Fin retourne parmi les siens pour y mener une enquête sur l'identification du cadavre d'un jeune homme retrouvé presque intact enfouit dans la tourbière.

     

    Un thriller ! Moi qui n'aime pas ce genre de littérature j'ai suivi la pente et remonté le temps et l'histoire de cette toute jeune population déportée sur cette île sauvage de Lewis au large de l'Ecosse pour subir l'esclavagisme de plein fouet.

     

    Une horrible existence ou survivance attend ces gosses les "homers" dans un environnement époustouflant de beauté, le contraste du magnifique et de l'abominable est bien décrit par l'auteur.

     

    Un sujet hélas d'actualité (immigration et abus dans la religion) puisqu'il s'agit d'ouvrir les yeux sur l'intégration parfaitement abusive et dégradante de jeunes enfants orphelins mais pas toujours, utilisés au coeur de castes d'Iliens rudes et féroces préoccupées par leur survie au jour le jour et rien d'autres.

     

    Des personnages particulièrement attachants tels que Tormod atteint probablement de la maladie d'Elzheimer et les problèmes d'accompagnement que cette terrible maladie impose ainsi que les problèmes si difficiles à résoudre que ceux de l'hébergement pour la sécurité du patient et l'adorable Marsaili apportent l'humanité que l'on croirait perdue.

     

    Extrait retenu page 70 : Lorsqu'on est jeune, une année vous semble être une partie importante de votre vie et on a l'impression qu'elle dure éternellement. Quand on est âgé, il y en a tant qui sont passées que celles qui restent défilent trop vite...

     

    Extrait retenu page 203 : La plupart des gens passent leur vie sans jamais savoir ce qui se cache sous les pierres sur lesquelles ils marchent. Les flics passent la leur à soulever ces pierres et à affronter ce qu'ils y trouvent... Quant tu ne côtoies plus que le pire côté de la nature humaine, tu commences à découvrir ta part d'ombre. Et ça fout la trouille...

     

    Extrait retenu page 213 : Comment peux-tu concilier la cruauté et la violence de l'un avec la paix et l'amour prêchés par l'autre ? Tu tries et tu choisis ce qui t'arrange et tu ignores le reste... C'est pour cela qu'il y a autant de divisions chez les Chrétiens. Catholiques, mormons, baptistes, évangélistes, témoins de Jéhovah...

     

    Extrait retenu page 338 : Quand on entre dans cette maison de retraite, on voit un tas de vieux, simplement assis là. Le regard dans le vide, le sourire triste. On les met de côté parce qu'on les considère comme... eh bien, des vieux. Usés, comme si cela ne valait plus la peine de s'en préoccuper. Et pourtant, derrière chacun de ces regards, il y a une vie, une histoire qu'ils pourraient nous raconter. De douleur, d'amour, d'espoir et de détresse. Toutes ces choses que nous ressentons, nous aussi. Devenir vieux ne fait pas de toi quelqu'un qui vaut moins que les autres, quelqu'un de moins réel. Et un jour ce sera notre tour. Assis là à regarder les jeunes nous mettre de côté parque nous sommes vieux. Et à ton avis, tu crois que nous allons le vivre comment ?

     

    J'ai retrouvé un peu du très bel ouvrage de Anne Hébert : Les fours de Bassans qui n'est pas un thriller, comme quoi..

     

    Bref, un bon bouquin que ce second d'une trilogie à lire bien sûr. Merci Michèle de m'avoir conseillée.

     

     L'Homme de Lewis de Peter May

    L'Homme de Lewis de Peter May

     

    Tempête

    Si vous aimez cet article, partagez-le sur Facebook : partagez merci
    « Orgie pâtissière 2011 revisitéeDu Fil & Mon... Mel créatrice »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mousse
    Lundi 24 Juin à 19:43
    Je suis plus roman français, mais pourquoi pas
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :