• Je veux Pour Evelyne et ses soeurs et pour Lulu

    Plus de cinquante ans après certains n'oublient pas que les souvenirs du passé font partie de leur présent encore et toujours.

    Je veux Pour Evelyne et ses soeurs et pour Lulu

    Pour Evelyne (au centre) pour Jacqueline à gauche et Josette à droite, la petite dernière.

    Je veux (Pour Evelyne et Lulu)

    Je veux Pour Evelyne et ses soeurs et pour Lulu

    Pour Lucie... je pense au souvenir dont elle parle souvenir du jardin de son grand-père qu'elle n'oubliera jamais.

    Je veux Pour Evelyne et ses soeurs et pour Lulu

    Je veux Pour Evelyne et ses soeurs et pour Lulu

    La vie voyage

    Aucune marche
    Aucune navigation
    N’égalent celles de la vie
    S’actionnant dans tes vaisseaux
    Se centrant dans l’îlot du cœur
    Se déplaçant d’âge en âge

    Aucune exploration
    Aucune géologie
    Ne se comparent aux circuits du sang
    Aux alluvions du corps
    Aux éruptions de l’âme

    Aucune ascension
    Aucun sommet
    Ne dominent l’instant
    Où s’octroyant forme
    La vie te prêta vie
    Les versants du monde
    Et les ressources du jour

    Aucun pays
    Aucun périple
    Ne rivalisent avec ce bref parcours
    :
    Voyage très singulier
    De la vie
    Devenue Toi

    Andrée CHÉDID, Épreuves du vivant, Flammarion.

    Je veux Pour Evelyne et ses soeurs et pour Lulu

    Capricho Árabe - Francisco Tárrega

    Je veux Pour Evelyne et ses soeurs et pour Lulu

    Je veux,

    Je veux suivre le vent qui soulève mon coeur
    Au-delà des frontières et bien après la mer,
    Comme une pluie légère - arroser le désert,
    En y versant mes larmes et noyer mes douleurs,

    Puis libérer les sables dans les gorges profondes
    Où les Esprits devins ont fécondé les roses
    D'une absolue beauté divinement éclosent
    Que je peux certifier les plus belles du monde.

    Je veux aussi fouler le sol de ce pays,
    Où les traces gravées évoquent mon passé,
    Que même la poussière n'aura pas pu gommer
    Car incrustées ici en petits bouts de vie.

    Me laisser envoler, dans les poudres dorées
    Sous le soleil bouillant, m'enivrer, me porter
    D'une contrée à l'autre, un mirage ? qu'importe !
    Je veux que ces voyages me fassent toujours rêver.      

    Ne vous étonnez pas si devant Notre Dame,
    J'ai fait de mon balcon une folle oasis
    Pour que mon existence belle s'y accomplissent
    En brassées d'hibiscus rouge-feu roux de flamme,

    Et ne vous fâchez pas si je vous parle encore,
    Des dimanches joyeux en famille à la plage,
    Des parents, des fratries, des copains, du bel âge !
    Je conte mes souvenirs parce qu'ils sont restés forts.

    Au lieu du sirocco ce prince de l'orient,
    Le mistral est le roi du sud de mon pays,
    Les ombres de mes amis viennent me rejoindre ici,

    Ils ont trouvé du vent la grâce de les mener,
    Au-delà des frontières jusqu'à la Bonne-Mère,
    Jusques à mes côtés, ceux qui furent hier

    voient bien que leur passage me fait rire de bon coeur,
    puisque je garde encore et oui, ma bonne humeur...
    à balayer le sable qu'ils ont aimé larguer !

    Catherine Pallois - Marthe des Monts C'était hier Tous Droits Réservés

    Je veux Pour Evelyne et ses soeurs et pour Lulu

    On peut aimer son pays comme on aime d'amour

    ESPERANSA

    Mi Amor, hace cuatro semanas que no nos vimos,
    Cuatro semanas que mis ojos son húmedos,
    Cuatro semanas que te ruego como un encarnizado,
    Cuatro semanas de infeliz paroxismico.

    Ne se cuanto tiempo va a continuar esta esperenza
    Que me atormenta totalmente la cabesa,
    Pero cualquier sea la duración de este tiempo
    Debes saber mi Amor que te Amo.

    Si me necesita de esperarte un año,
    Te esperare un año entero ;
    Si me necesita de eseprarte toda mi vida,
    Entonces te esperare durante toda mi vida.

    Sin vos, nada no me interesa,
    Sin vos es como una muerta prematura,
    Sin vos es el vacio el mas completo,
    Sin vos me siento desaparecido.

    Te lo digo de nuevo mi Amor, te Amo, te Amo como siempre,
    Como siempre desde este mes de septiembre
    Donde mi vida cambió realmente
    Para escribir el mas maravillosos de los cuentos.

    MARCELLA

    Je veux juste préciser que je n'ai pas trouvé où laisser un message donc je me suis permise de mettre le lien du blog dans le nom.

    Je veux Pour Evelyne et ses soeurs et pour Lulu

    Formation des Roses des Sables du Sahara

    Je veux Pour Evelyne et ses soeurs et pour Lulu

    Je veux Pour Evelyne et ses soeurs et pour Lulu

    Tempête

    Si vous aimez cet artile, partagez-le sur Facebook : partagez merci
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    11
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 21:01

    Je rentre tard ce soir et tu me replonges ma chère Lucie dans la poésie d'Andrée Chédid... Epreuves du vivant... l'actualité est si terrifiante aujourd'hui qu'il est bon de lire ces mots-là. Je n'étais pas revenue sur cette page depuis le mois d'avril visiblement. Je t'embrasse ma Lulu j'espère que tu vas beaucoup mieux j'embrasse aussi Jean-Claude et je vous souhaite à tous les deux, en vous remerciant de votre fidélité, une belle soirée et un bel automne aussi.

    10
    poirier
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 14:10

    Merci pour ce joli texte de la poétesse Andrée Chedid que je découvre seulement aujourd'hui. Si aucun, aucun...etc n'approche de notre intimité  profonde il est des amies rares , ou une seule, qui comme toi s'approche de notre nature profonde !

    Bisous

    9
    Dimanche 6 Avril 2014 à 19:10

    Merci Fanette.. bonne soirée et pour demain courage je t'envoie plein de bisous

    8
    Dimanche 6 Avril 2014 à 18:22
    FANETTE

    Bonsoir Catherine

    Encore un beau poème, mon père avait ramener d'Algérie une belle rose des vents aussi, mais je ne l'ai jamais retrouvée.

    Chaque être d'ou qu'il soit est important et c'est ce qui fait aussi la diversité. J'aime partager avec des gens d'ailleurs

    bonne soirée 

    bisous 

    7
    Samedi 5 Avril 2014 à 19:49

    Ah mais si je vis dans les nuages je sais bien où vivent mes amies, je t'embrasse fort Evelyne au pieds de Notre Bonne Mère.

    6
    esperantine
    Samedi 5 Avril 2014 à 19:30

    Ne vous étonnez pas si devant Notre Dame


    J'ai fait de mon balcon une folle oasis .


     


    Tu as écrit ces vers Catherine en te rappelant les photos de ma véranda fleurie , à 4 kms de La Bonne Mère . Notre Dame de la Garde que j'aperçois tous les jours comme je voyais aussi là bas Notre Dame d'Afrique .


    C'est en relisant le poème que j'ai réalisé .


    Bonne soirée Catherine , muchas gracias de todo .


    Evelyne 

    5
    Samedi 5 Avril 2014 à 17:11

    Merci ma Lulu... contente de te faire plaisir et toi Jean-Claude je sais que vous partagez beaucoup tous les deux... alors les souvenirs pourquoi pas ! bisous bonne soirée et bon dimanche.

    4
    poirier lucie
    Samedi 5 Avril 2014 à 17:06

     Le temps passe mais tu as raison Catherine les souvenirs du jardin de mes grands-parents que je n'oublierai jamais, sont toujours présents dans un grand nuage flou et merveilleux. Ces  Un bel avenir mais tout simple, plein de bonheur et d'amour se dessinait mais le destin allait l'effacer.Ces moments de bonheur ont su garder leur magie, je veux sentir encore cette joie enfantine que j'éprouvais dans ces moments là.Merci pour ton amitié à toi Catherine et à Marthe des Monts ... 

     

    3
    jean -claude
    Samedi 5 Avril 2014 à 17:04

     

     

     

     Lucie et Catherine je vous "chipe" vos tendres souvenirs qui deviennent mes racines,moi qui en ai si peu.....

    2
    Samedi 5 Avril 2014 à 13:56

    Je vous embrasse fort toutes les trois. Bonne et heureuse journée Evelyne et merci pour ton amitié précieuse.

    1
    esperantine
    Samedi 5 Avril 2014 à 13:11

    Merci Catherine ,


    Que d'émotion . J'ai les larmes aux yeux .


    Je transmets bien sur à Jacqueline et Josette .


    Merci pour ton amitié , ta délicatesse .


    Je t'embrasse affectueusement .


    Evelyne

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :