• J'ai vécu de vous attendre de Géraldine MAILLET

    J'ai vécu de vous attendre

    J'ai vécu de vous attendre de Géraldine MAILLET

    J'ai vécu de vous attendre de Géraldine MAILLET

    Edité chez Grasset prix 17,80 euros et je suppose qu'il paraîtra comme les autres en livre de poche ce qui fait que ce roman sera plus abordable alors mais il vaut ce prix.

    ****

    Sur le recto du livre " Je ne peux pas rentrer à Londres. Le trafic aérien est suspendu et tous les trains sont pris d'assaut. Mon planning est foutu à cause d'un volcan islandais dont seuls les autochtones sont capables de prononcer le nom. Je n'ai pas le choix. Une nuit de plus, à Paris, dans cette suite décorée comme un bordel. "

    En vérité, George Swington, le héros quinquagénaire de ce livre, ne se doutait pas de l'éruption de ce volcan islandais en annonçait bien d'autres : éruption de souvenirs, d'amours mortes ou renaissantes, de mélancolies, de jubilations rétrospectives, d'espérances inattendues. Sans ce volcan, sans le désordre qui s'en est suivi, aurait-il jamais eu le courage de se pencher sur sa vie incandescente à l'instant précis où celle-ci risquait de devenir une lave figée et froide ?

    ****

    Un presque quinquagénaire George complexé et perturbé par une vie sentimentale confuse se trouve coincé dans un hôtel de luxe à Paris suite à de très exceptionnelles conditions météorologiques.

    page 63 : ... Je me sens particule microscopique participant à une aventure humaine unique. Je fais partie d'une communauté de 7 millions de Terriens, un groupe temporaire, éclaté, jet-largué, composé d'individualités qui errent dans les salles d'attente des aéroports, se lient d'amitié devant des tours de contrôle en chômage technique, prolongent leur visa de touriste...

    Etant dans l'impossibilité de rejoindre Londres d'où il vient, il va prendre la décision d'effectuer une " traversée (mentale) en solitaire " dans cette chambre luxueuse avec pour seuls compagnons et par intermittence me personnel de son room-service. Plutôt que de sortir, il lui prend en effet l'envie de rester seul avec lui-même pour franchir les dernières heures de sa quarantième année et passer le cap de sa cinquantième année, seul à réfléchir sur ce qu'il a vécu et son devenir d'homme (l'Auteur Géraldine MAILLET en effet, a squatté l'intimité d'un homme pour écrire ce roman). Page 76 ... J'ai mis ma vie sur pause. Je suis entouré d'un air qui n'est pas le mien. Je tourne autour de moi. Je m'écoute. Je m'accepte ...

    J'ai retenu un extrait page 29 qui me plaît infiniment, on devrait toujours écrire ce qu'on pense :

    Il allume son ordinateur et lit un petit message de sa fille Lily, il a envie de lui dire, de lui écrire :(page 29) : Ma chérie, j'ai passé ma vie à avoir peur de mourir et maintenant j'ai peur de l'avoir gâchée. Profite bien de ta jeunesse. Retiens sa volatilité, fais durer chaque instant. Joue, tente, risque, sois cinglée, lunatique, têtue, stupide, frondeuse. Légère surtout. Tu as le temps de comprendre que l'âge complique tout. L'horizon rétrécit, les plaisirs sont rationnés, les sentiments se figent. Ma belle enfant, j'ai la sensation de faire l'école buissonnière. Je vis une période de rémission au milieu de nulle part, dans une zone franche, un no man's land. Je suis bloqué et j'aime ce lumbago. Non pas que je fuie la réalité, bien qu'elle m'épuise, mais plutôt que cette solitude, ce tête-à-tête avec moi-même m'intéresse au plus haut point. Je ne mets pas le nez dehors, je ne lis pas, je ne regarde pas la télévision, je ne parle à personne, sauf au room service... 

    Finalement, il tape : " Lily, mon amour. Oui je m'éclate. Parfait touriste dans un Paris by night fait pour rêver et s'enivrer. On dîne dimanche ? Je t'aime. Dad "...

    ****

    Au fil des pages, je crois pouvoir dire qu'il va se reconstruire à force de souvenirs, à force de disséquer ses histoires passées. Ce roman a le pouvoir de donner au lecteur l'envie de faire le bilan de sa propre vie pour envisager un avenir plus serein.

    Page 40 ... Je préfère une journée calme, à l'abri de toute tentation, de toute frustration. Je veux retrouver la volupté de l'ennui. Savourer cette plénitude. Traverser mes Saharas. Trinquer à ma quiétude...

    C'est sa volonté, faire un bilan de sa vie, encore faut-il prendre le temps, ce temps qui manque aujourd'hui à presque tous, lui va pouvoir prendre ce temps nécessaire. Se poser, se souvenir, analyser ses comportements passés en flashback, une sorte d'auto-psychanalyse pour mieux repartir. Il a " La migraine de la décennie " pense-t-il .

    **** 

    ****

    Vous pouvez lire cette auteure également dans les ouvrages suivants :

    Une rose pour Manhattan chez Flammarion en 1999

    Un amoureux silence chez Flammarion en 2001

    Trois jours pour rien chez Balland en 2002

    Prime Time chez Flammarion en 2003

    Acouphènes chez Flammarion en 2005

    Presque Top Model chez Flammarion en 2006 Jai lu en 2007

    French Manucure chez Flammarion en 2008 J'ai lu en 2009

    Le monde à ses pieds chez Grasset en 2009 J'ai lu en 2011

    Il ferait quoi Tarantino à ma place ? chez Flammarion en 2011 J'ai lu en 2013.

     ****

    J'ai vécu de vous attendre de Géraldine MAILLET

    Ecrit avec passion et humour dans un style auquel Géraldine MAILLET a habitué ses lecteurs, un style contemporain très branché et très touchant.

    A LIRE CE ROMAN VAUT LE COUP

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :