• Des ailleurs

    Notre imagination a des mirages qui nous trompent.
    Antoine Albalat dans L'art d'écrire

    Des Ailleurs,

    Et si je décidais, là à l'instant précis
    de faire de cet endroit un petit paradis,
    dussé-je passer pour folle ou bien pour très étrange
    j'y parviendrais je pense sans que cela dérange.

    Je pousserais des portes qui ouvriraient chacune
    sur des ailleurs beaux sans frontières aucunes
    Ah, entrer au hasard dans de curieux endroits
    me convient je l'avoue, vois que je m'y emploie...

    J'imagine une allée aux allures anciennes
    bordée de personnages immobiles, une fontaine,
    des bruits de pas au loin, un rire familier,
    des merles qui sautillent sur les graviers mouillés,

    cela dans un climat mystérieux et grave
    qui me décontenance je ne me sens pas brave,
    affronter l'inconnu, pénétrer le mirage
    juste-là devant moi voilà qui n'est pas sage.

    En un pas devant l'autre pourtant je m'aventure
    un marbre lentement frôle mon encolure,
    les autres ressuscitent et j'ouvre grands les yeux
    je cours affolée jusqu'au petit pont bleu.

    L'océan coule à flots sous mes jambes tremblantes,
    le chant fou des sirènes me transcende et me hante
    me donne le vertige jusqu'à me cramponner
    à la rampe soyeuse d'où s'échappent des fées

    libérées tout à coup filant vers la forêt
    où des elfes plaisantent en jouant au croquet.
    Dieu que ce monde est drôle, j'embarque sur un bateau,
    les voiles s'épanouissent, me tirent vers le haut,

    les cieux se multiplient, l'univers m'aimante,
    je suis  la galaxie et les étoiles filantes
    quand le soleil descend que la lune jaillit
    l'abîme tout à coup est beau à l'infini !

    Alors à cet instant je brise la magie,
    mes larmes vont me noyer c'est ton nom que je crie,
    ne me laisse pas seule à tes doutes mets un terme
    rejoints moi vite, vite, le passage se ferme. 

    Catherine Pallois - Marthe des Monts C'était hier Tous Droits Réservés

    Les sirènes de Claude Debussy - Source Wikipedia - Par cette œuvre au titre évocateur, le compositeur aborde avec génie à la fois le thème de la mer, qu'il affectionne particulièrement, et l'univers fascinant du rêve. Dans une note de présentation, il a lui-même résumé ainsi l'esprit de ce nocturne : « C'est la mer et son rythme innombrable, puis, parmi les vagues argentées de lune, s'entend, rit et passe le chant mystérieux des sirènes. »
    Une grande caractéristique de Sirènes est l'introduction d'un chœur de femmes (huit sopranos et huit mezzo-sopranos) qui chantent sans paroles, et font donc l'objet d'un traitement instrumental.

    L'imagination sous sa forme la plus pure: l'art de donner vie à ce qui n'existe pas, de persuader les autres d'accepter un monde qui n'est pas vraiment là.
    Paul Auster dans Moon Palace

     

    Tempête

     

    Si vous aimez cet artile, partagez-le sur Facebook : partagez merci
    Pin It

  • Commentaires

    6
    Samedi 14 Juin 2014 à 11:14

    Encore une fois la musique m'a aidée que ferais-je sans ! et j'aime ces histoires impossibles ces ambiances féériques et un peu effrayantes parfois oui j'aime beaucoup les décrire telles que je les imagine en écoutant la musique. Contente que ça te plaise et merci de ton commentaire Hélène c'est un plaisir comme toujours. Je t'embrasse.

    5
    Samedi 14 Juin 2014 à 09:31

    Viiiiiite ! Je me précipite avant que le passage vers la magie ne se referme !

    Bravissimo Babou ! J'adoooore ces délicieux voyages dans lesquels tu nous transportes à travers tes somptueuses poésies cool  

    4
    Dimanche 8 Juin 2014 à 10:39

    Rejoins-moi j'y suis encore aujourd'hui et il y a tout de la place pour les gens que j'aime. Bonne journée de Pentecôte. Bisous Fanette.

    3
    Dimanche 8 Juin 2014 à 10:35
    FANETTE

    Bonjour Catherine 

    Un petit tour dans un ailleurs ou j'irai bien moi aussi 

    bon dimanche 

    bisous 

    2
    Mardi 27 Mai 2014 à 10:41

    Je la relis tu vois en validant ton message, il manque je trouve d'autres choses plus extraordinaires plus féériques mais j'en ferai d'autres du même style j'adore et tu as raison la musique compte énormément et c'est en l'entendant que j'ai imaginé ouvrir une des portes de la maison pour y trouver un autre monde.. et les mots ont défilés. Merci pour ton compliment. Je t'embrasse Michèle.

    1
    mamierousse
    Mardi 27 Mai 2014 à 10:22

    Quel beau cheminement, très visuel : tu nous entraine avec toi. J'aime beaucoup. Comme d'habitude la musique contribue pleinement à cette évasion.

    Bravo et merci encore pour le cadeau que tu nous offres.

    Mamierousse

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :